04 mars 2007

the compte rendu de la boum

ah, enfin, c'est long une semaine hein, mais vous savez ce que c'est, la vie, le travail, le train train, bon ça on s'en fiche, ce qu'on veut, c'est revivre ce moment de magie pralinesque:

LA BOUM!

Bienvenue quelques minutes avant que les invités n'arrivent, avec ringo, on a mis le turbo en marche, c'est le coup de feu!



18h30, dring, ça sonne à la porte, ne me dis pas que les invités sont déjà là, et nous, on n'est pas prêtes! Mais non, c'est juste le fiston qui se fait livrer des fleurs, quelle classe!


Les premières arrivées sont Alhya et Véronica, qui sont allées chercher Mitsuko à la gare. Non mais vous vous rendez compte, c'es vraiment la gloire internationale!

Pour faire comme si vous étiez là, je vous invite à entrer dans le salon rouge






donnez-vous la peine de poursuivre dans le salon vert, avec un canapé plus grand, et la stéréo afin que vous puissiez vous défouler un peu plus tard



Quelle belle introduction, passons maintenant aux choses sérieuses, le milliard de mets délicats qui ont été généreusemnt apportés par des pralines en délire total. Je pense que chaque bloggeur et bloggeuse s'est comme senti responsable de la soirée, et que comme le chiffre d'une quarantaine d'invités avait été mentionné dans l'abondante correspondance mail qui précède une rencontre, eh bien chacun a cuisiné avec frénésie pour l'ensemble des invités!

Je me souviens...



du halva à la carotte et à la cardamome de Valérie, dont j'ai sauvegardé 4 ou 5 carrés dont je me suis régalée les jours suivants...

des caraques (?, moi je suis pas la pro du choco hein!) de Dominique, nouvelle praline mais pas la dernière des gourmandes!

des petits carrés marbrés au beurre de cacahuètes et autre ingrédient qui tue, par bec à sucre. Ils ont été mis sur table un peu tard dans la soirée (la place était chère, quelle profusion!), mais cela n'a pas nui à leur succès, et même ce furent parmi les stars des doggybags, et moi j'en ai croqué avec gourmandise jusqu'au milieu de la semaine! Par contre, pas de recette pour l'instant sur le site de la demoiselle, alors, on fait la sieste?

Et bien sûr, la tuerie de la miss turtle avec son monstre de chocolat et de toblérone, masse hypnotique au goût puissant de reviens-y, quelle montagne décadente à souhait!

Mais aussi...


des macarons roses complètement à croquer et à tomber du gone, qui cache bien son jeu et a immédiatement su comment faire craquer une bande de pralines toutes émues! Quelle entrée en matière!

les moelleux à la chataîgne que Valérie nous avait préparé et empaqueté dans du papier d'alu, mais j'ai oublié de prendre le mien et tout le monde en a parlé comme quoi c'était trop bon alors je suis dégoûtée, et bien sûr ces moelleux mystérieux m'obsèdent!

les cookies de Khala, même topo, je ne les ai pas goûtés, où avais-je la tête? Heureusement qu'il restait un peu de sa tarte aux noix pour mon doggybag, et elle était fameuse!

de Guillemette
, la grande prêtresse du chocolat, des crousti-fondants chocolat/fleur de sel de monsieur Hermé, complètement addictifs: j'ai couru après toute la soirée, me réjouissant d'en retrouver un perdu au milieu d'une assiette... tiens, il est pour moi!

Et Kashyle, qui a apporté sa maison avec elle, et entre autres "déicieusetés" sucrées cette sublime tarte aux noix généreusement enrobées de caramel au beurre salé... Non mais ça va pas? deux tartes aux noix dans mes après-fête, c'était vraiment le pied parce que moi J'ADORE ça alors merci merci merci!

Mais ce n'est pas tout...




des financiers (oups, un truc en forme de mini-muffins, et je pense que ce sont des mini-muffins, ce que je suis primaire!) de la miss véro, délicieusement sucrés/salés

et des recettes de ma star d'un soir, ma star de toujours, ma ringo love avec qui on s'est bien marrées, eh ouais, c'est cool l'amitié pour un peu qu'on sache en profiter et lui faire de la place!

Elle avait aussi préparé ça:




Alors nous n'avons ici qu'un léger aperçu de ce que les filles et garçon avaient apporté, je vous invite à parcourir leurs blogs pour découvrir toutes les merveilles qu'ils avaient préparé, c'est hallucinant. J'aurais voulu tout redessiner, mais les vacances sont finies, donc je n'ai plus deux semaines devant moi (temps minimum conseillé pour rendre compte de l'ensemble des recettes réalisées pour l'occasion).
Aude, j'ai malheureusement oublié de dessiner tes tagliatelles de carottes à la marocaine, mais tu ne perds rien pour attendre!

Mais le fiston, gagné par la frénésie et l'envie de bien faire, s'y était mis aussi, ce qui me donne une occasion de vous montrer les ravages du cosmopolitan sur l'organisme:



Bon, c'est pas mal hein, alors maintenant on va passer à moi moi moi moimoi moi, et c'est parti pour le salé:



les tartelettes aux crevettes et céleri, vous les connaissez déjà.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Les pruneaux au foie gras en manteau de magret sont...ce que la turtle a préféré de ce que j'avais préparé! bon c'est luxe hein, ça fait riche quand on le mange, et c'est fait d'après la recette de Julie Andrieu, tirée du livre "foie de canard".

Pruneaux au foie gras

pour 4 à 6 personnes
150g de foie gras mi-cuit en petits dés (maison)
20 tranches fines de magret fumé (maison)
1 vingtaine de pruneaux moyens dénoyautés (ben, t'as qu'à dire 20 direct s'il y a 20 tranches de magret!)
25cl de vin blanc doux (ça, j'avais pas)

Laissez gonfler les pruneaux dans le vin 3 heures. Farcissez-les de foie gras, entourez-les de tranches de magret et enfilez-les sur des cure-dents (moi j'avais beaucoup mieux: les piques en bambou (?) de Kashyle, trouvées par paquet de 500 à la régionale). Passez-les une minute sous le grill ou à la poêle.

Cette dernière phrase a son importance puisque je ne l'ai zappée, ce qui a eu pour conséquence d'obtenir une association de textures toutes molles, et c'est un peu dommage. Pour autant, je rechigne à faire passer le foie gras mi-cuit, frais et bon ainsi, au chaud, donc je propose la solution de la turtle: passer les lamelles de magret à la poêle, à sec, pour les rendre un peu croustillantes. MMMHHHH, vivement que je retente avec ces aménagements.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Ensuite, les sablés au foie gras, bon les miens étaient ratés parce que j'ai mis...beaucoup trop de farine. La consistance de la pâte avec le dosage indiqué par miss Julie me semblait trop peu, pâte trop trop collante, ben bravo! Fadasses et étouffe-chrétien, il est logiquement resté la plupart de ces sablés à la fin. J'en ai même vus certains croqués et reposés près d'une assiette! C'est mal, mais je comprends allez, il y avait tellement de bonnes choses à goûter que déjà c'était impossible, alors toute demi-mesure dans la perfection du goût était dure à avaler en imaginant l'appétit que l'on était en train de ruiner. C'est n'importe quoi!

Sablés au foie gras, recette non modifiée bien sûr:

Pour une douzaine de sablés:
250g de foie gras cuit ou mi-cuit en morceaux
1 poignée de pistaches décortiquées
1/2 c. à c. de sucre
1 bonne pincée de cannelle
1 c. à c. de vinaigre balsamique
125g de farine
2 jaunes d'œufs
sel et poivre

Mixez tous les ingrédients pour obtenir une pâte. Réservez-la au frais 2 heures. Préchauffez le four à 160°C. Façonnez des sablés ronds de 1 cm d'épaisseur. Déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé et enfournez pour 15 à 20 minutes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Ensuite, samossas agneau/gingembre, recette de saveurs,
et croustillant magret/roquette/pruneaux, recette de cuisine et vins de France

Samoussas d'agneau au gingembre

300 g d'épaule d'agneau hachée.
1 oignon rouge.
12 feuilles de menthe.
12 branches de persil plat.
1/2 cuillère à café de cumin en poudre.
1/2 cuillère à café de gingembre en poudre.
20 g de rhizome de gingembre.
2 oeufs.
20 cl d'huile d'olive.
6 feuilles de brik.
Sel et poivre du moulin.

1 - Pelez et hachez l'oignon. Lavez, séchez et ha-
chez grossièrement les herbes. Pelez et râpez le
gingembre. Mélangez l'agneau haché, les oignons,
les épices, le sel, le poivre et les herbes.

2 - Chauffez 2 cuillères à soupe d'huile dans une
poêle et faites-y revenir la farce environ 10 mn
jusqu'à ce que le jus de cuisson se soit évaporé.
Laissez refroidir puis ajoutez les 2 œufs battus.

3 - Coupez en deux les feuilles de brik. Pliez
chaque demi-feuille en deux en rabattant le cô-
té arrondi vers la droite. Déposez une cuillère
de farce à l'une des extrémités, aplatissez-la avec
une cuillère en bois puis rabattez le coin en biais
sur la farce, pour former un triangle. Rabattez le
triangle sur lui-même presque jusqu'au bout de
la feuille. Rentrez le bout qui dépasse à l'inté-
rieur. Confectionnez ainsi les 12 samoussas et
réservez-les, couverts d'un film alimentaire.

4 - Au moment de servir, chauffez l'huile dans
une large poêle antiadhésive puis posez-y déli-
catement les samoussas. Laissez-les dorer
quelques minutes et retournez-les pour les do-
rer sur l'autre face. Posez-les quelques instants
sur des feuilles de papier absorbant avant de les
servir bien chauds et croustillants.

Notre conseil.Vous pouvez confectionner
les samoussas à l'avance et les réchauffer dou-
cement au four avant de les servir.
Accompagnez d'un vin de pays de Saint-Sordos
rouge 98 de la cave coopérative de Saint-Sordos.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Génial, je viens de tester avec succès mon logiciel de reconnaissance de texte, et ça marche! Trop facile la vie!

Pour fêter ça:

CROUSTILLANTS DE MAGRET À LA CHAIR DE PRUNEAUX ET ROQUETTE

Le magret fumé se marie délicieusement au goût
sucré du pruneau associé à celui de l'oignon compoté.

Préparation : 50 mn.
Cuisson: 20 mn.
Pour4 personnes:
200 g de magret fumé en tranches.
2 oignons rouges.
50g de roquette
8 pruneaux dénoyautés
4 feuilles de brick.
10 cl d'huile d'olive
sel, poivre


1. Préchauffez votre four à 160°c (thermostat 5/6). Épluchez et émincez
les oignons rouges. Faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
dans une petite casserole. Saisissez les oignons émincés .Ajoutez du sel
et du poivre et laissez-les compoter environ 20 mn, en remuant.

2. Découpez quatre grands rectangles dans les feuilles de brick. Détaillez
les pruneaux en petits des, lavez la roquette et sêchez-la. Posez au bout
de chaque bande de brick un mélange de pruneaux de fondue d'oignon
et de feuilles de roquette et quatre tranches de magret fumé (photo 3).

3. Repliez la feuille de brick sur la farce de façon à obtenir un triangle
et rabattez de la même manière le reste de pâte. Refermez en glissant
l'extrémité dans une fente, et badigeonnez d'huile d'olive
à l'aide d'un pinceau.

4. Posez les croustillants dans un plat et enfournez-les 20 mn. Lorsqu'ils
sont bien dorês, sortez-les du four et dégustez tiède, accompagné d'une
salade de roquette.

Accompagnez d'un vin des collines rhodaniennes 2000 (cépage
marsanne) de la cave coopérative de Tain-l'Hermitage, servi à 12°C.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

OK, on continue


les petites soupes au poivron sont un régal, celles à la carotte étaient moins bonnes, parce que je crois que je n'avais pas assez fait cuire la carotte, donc le poivron gagnait haut la main grâce à sa saaaaaveur, mais aussi à sa consistance "fatal velouté"

VELOUTÉ GLACÉ DE POIVRONS, FETA ET PIGNONS
recette tirée de saveurs:

Pour 4 personnes:

2 poivrons rouges.
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
100g de feta
1 c.à c. d'origan
40 g de pignons
Poivre mignonnette

Mettez les poivrons entiers à cuire dans le four préchauffé à 2100C,
pendant 30 mn. À ta sortie du four glissez-les dans un sac plastique.
Laissez-les refroidir.

Fendez les poivrons en 2. Récupérez le jus qui s'écoute et versez-le dans le
bol du robot. jetez les graines. Retirez les peaux. Ajoutez la pulpe de poivrons
dans te bot avec 1 c. à soupe d'huile d'olive et 4 à 6 glaçons. Salez et
poivrez. Mixez finement.

Coupez la feta en petits morceaux.
Mélangez-les dans te restant d'huile avec l'origan, le poivre mignonnette.
Faites griller 3 mn les pignons à la poêle, sans matière grasse.
Répartissez le velouté glacé dans 4 coupelles. Parsemez de feta et de
pignons grillés.

Gagnez du temps en achetant des poivrons rouges pelés en boîte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Bon la recette de la soupe aux carottes est de Reine Sammut, alors c'est sûrement moi qui ne sais pas cuire les carottes. Je vous mets la recette, que j'ai trouvée l'été dernier dans Libération:

Soupe glacée de carottes au cumin
et à l'huile d'olive de Lourmarin

Ingrédients pour 4 personnes:
600g de carottes
2 gousses d'ail
1 cuillerée àcafé de cumin
3 cuillerées à soupe d'huile d'olive de Lourmarin
1 demi-litre de bouillon devolaille
15cl de vinaigre de vin vieux
sel, poivre.

Faire chauffer le bouillon de volaille dans une
casserole. Pendant ce temps, éplucher les carottes et
les couper en rondelles. Quand le bouillon bout, saler
et poivrer. Ajouter les carottes et faire cuire à feu doux
une demi-heure.
Eplucher puis hacher les gousses d'ail.
Dans une poêle, faire chauffer l'huile d'olive, faire
revenir l'ail à feu doux 8 minutes avec le cumin.
Puis ajouter le vinaigre.
Mixer les carottes cuites et le bouillon, ajouter
le mélange ail-cumin-vinaigre, mixer à nouveau,
saler et poivrer selon son goût. Servir froid.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

On continue avec deux recettes de notre petite Maïté, qui s'y connaît en terroir, et a donc régalé les invités aux alentours de 4h00 du matin avec sa bonne salade de lentilles, mais commençons par ces rissoles du Bugey, pas du tout frites comme leur nom pourrait le laisser penser. Elles sont délicieuses, l'alliance poulet/raisins/vinaigre est assez fine je trouve:

RISSOLES DU BUGEY

pour 6 personnes
préparation: 30 min
cuisson: 25 minutes

Ingrédients:
250g de poulet cuit
250 g de gras-double cuit (je n'ai mis que du poulet)
2 c. à s. de vinaigre
50g de beurre
1/2 tasse de raisins secs
1/2 tasse de jus de poulet
4 jaunes d'œufs
500g de pâte brisée
sel, poivre

1- coupez le poulet et le gras-double en petits morceaux. Faites-les
dorer dans une poêle avec le beurre, en remuant. Ajoutezles
raisins secs et le jus de poulet. Assaisonnez et laissez mijoter 2 à
3 minutes

2- Dans un bol, battez les jaunes d'œufs avec le vinaigre et versez
sur la viande en remuant énergiquement jusqu'à ce que le
mélange épaississe. Retirez du feu et laissez refroidir.

3- Etalez la pâte brisée et découpez des carrés d'environ 10 cm de
côté. Déposez 1 cuillerée à café de la préparation au centre de
chaque carré et fermez celui-ci en lui donnant la forme d'un
triangle. Humidifiez les bords pour bien les souder. Badigeonnez
avec du jaune d'œuf et piquez avec une fourchette.

4- Préparez la tôle votre four en la beurrant et la farinant.
Disposez les rissoles. Mettez au four th.7 pendant 20 à 25 minutes.

Servez avec une salade verte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Et la super salade de lentilles:

SALADE FROIDE DE LENTILLES

Pour 4 personnes - préparation 10 minutes
trempage des lentilles: 1h - cuisson 45 minutes (bien 1h20 pour moi)

Ingrédients:
300g de lentilles
2 oignons
100g de lardons fumés (remplacés par du magret séché)
40g de beurre
1 gousse d'ail
1 bouquet garni
40cl de vin blanc sec
6 c. à s. d'huile d'olive
2 c. à s. de vinaigre de xérès
1 c. à c. de moutarde (+,+!)
5 brins de persil plat
sel, poivre

1- Faites tremper les lentilles 1 heure dans l'eau tiède. Égouttez-les.

2- Lavez et émincez l'ail et les oignons.

3- Faites-les revenir sur feu doux dans une poêle avec la moitié du
beurre. Remuez quelques minutes et ajoutez les lentilles. Salez,
poivrez et posez le bouquet garni. Versez le vin blanc et
20cl d'eau. Amenez à feu vif jusqu'à l'ébullition. Faites réduire et
couvrez pour laisser mijoter pendant 40 minutes.

4- pendant ce temps, dans un saladier, préparez la vinaigrette avec
l'huile d'olive, le vinaigre de Xérès, la moutarde, du sel et du
poivre. Puis faites revenir les lardons dans une poêle.

5- égouttez les lentilles et retirez le bouquet garni. Versez-les encore
chaudes dans le saladier sur la vinaigrette. Recouvrez la salade
avec les lardons et saupoudrez de persil plat haché.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


On continue avec la tarte au st félicien spéciale fiston, quand même, je ne pouvais pas lui refuser ça, c'est une recette d'Audinette que j'avais posté aussi avec quelques modifications (plus de fromage, et de la viande des grisons à la place de la coppa. Cette fois, c'était bresaola, eh ouais, je suis comme ça moi, que le meilleur!)

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'hoummos, tout le monde a sa recette. C'était la première fois je crois que je le préparais avec des pois chiches "pas sortis d'une boîte". Avant, je ne pensais jamais à mettre les pois chiches à tremper la veille, alors je me disais "peine perdue, ton hoummos, c'est bien plus simple de la faire avec des pois chiches en boîte", et puis soudain, Rafik m'a donné l'astuce du siècle: il suffit de faire bien tremper plein de pois chiches secs, 12h, 24h 48h même si vous voulez, et ensuite vous égouttez... et vous les congelez! Si c'est pas l'astuce du siècle! Peut-être suis-je très enthousiaste parce que j'adore les pois chiches.

Par contre, j'avais depuis longtemps un scan de pain libanais (que j'achète tout prêt hein, le pain, c'est vraiment pas mon domaine!) que j'adore, alors je le case discretos ici-même

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Pour les rillettes de lapin, ce sont celles de cette tentatrice de Gracianne. J'aime tellement cette recette que j'en ai fait deux fois dans la semaine! J'avais un sandwich à la rillette maison dans le train Vierzon-Lyon, alors que l'OL jouait à Rome, et ce sandwich m'a été d'un grand réconfort car je ne pouvais pas suivre le match. Heureusement un super collègue que j'adore m'a envoyé des textos pendant toute la durée du match, qu'il en soit ici remercié.

Mais revenons à nos rillettes: seule modification: j'ai utilisé la graisse du magret séché plutôt que de la graisse de canard en pot comme c'est indiqué dans la recette, et c'était délicieux aussi, tout marche bien.

Juste, j'ai compris les végétariens en découvrant dans ma barquette de lapin la petite tête du lapin tranchée en deux par le milieu, pauvre petit lapin, on voyait tout, sa petite langue et ses petites dents, eh ben c'était pas rigolo...Je me suis sentie mal...Et puis je me suis ressaisie en pensant à chacune des 20 crevettes que je venais de trancher par le milieu sans que cela ne m'attriste, et j'ai essayé de relativiser...mais le lapin, c'est un sacré argument quand même.

Allez, on ne se laisse pas abattre!



Alors les tartines à la fondue, c'était obligatoire! Par contre, je les ai faites la veille et c'est une erreur, elles perdent en saveur. C'est le cas des rissoles aussi, qui s'assèchent un peu quand vous les réchauffez. Pour ces deux recettes, je conseille donc de les faire le jour même de votre réception (ouh les termes les plus pompeux, houhou). Toutes les autres recettes peuvent être faites 1 ou 2 jours avant, et stockées au frigo. Sauf les pruneaux au foie gras, pour éviter que le foie gras ne croûte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La terrine c'est un mix de plusieurs recettes mais il n'y a rien de sorcier: des courgettes en tranches fines, légèrement cuites au four avec de l'huile d'olive, un malange feta/yaourt de brebis/parmesan/basilic, sel poivre, huile d'olive, et une couche de courgettes, une couche de mélange, en poids sur la terrine et une nuit au frigo hein, voilà, on va pas en faire une recette non plus!

Ah, on va pouvoir passer au sucré, il y en a moins, je vous rassure! (Et je me rassure aussi parce que ça commence à en faire du temps de consacré à cette boum, eh oh!)


Les petites babouches samsa aux fruits secs sont un peu sorties de mon envie de retrouver ces petits gâteaux confectionnés dans ma belle-famille, mais dont je n'ai pas la recette.

La forme est drôle, c'est en fait un rond de pâte brisée sucrée étalée la plus fine possible, et dans laquelle vous roulez un cône de fruits secs hachés. Je les fais à l'emporte-pièce de 6,5 cm. Le mélange de fruits secs: majorité amandes émondées + amandes avec la peau, et ce que vous avez dans les placards, ici des noisettes et des noix. il faut en gros le même poids de pâte que de garniture. Ajoutez aussi un demi-zeste d'orange haché, c'est délicieux.

Pour obtenir une garniture qui se tienne en cône, faites un sirop léger avec 40cl d'eau et 100g de sucre, et faites revenir les fruits secs (350g) dedans, en remuant bien avec une cuillère en bois. Ensuite, parfumez avec de la fleur d'oranger. Faites vos petits ronds de pâte brisée, serrez la main autout d'une petite quantité de garniture pour la former en cône, posez-le au milieu du cercle de pâte, er roulez, comme un joint quoi! ben quoi, à Vichy, ils servent bien des rails de tomate, ici, c'est des joints aux fruits secs, c'est fooding quoi!

Les deux bords se recouvrent, et ça tient tout seul. Badigeonnez ensuite de crème fraîche + jaune d'œuf, histoire qu'on ne voie plus la farine, et que la surface soit brillante sans être jaune.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le baklava, ouh, c'est bon ça! C'est meilleur si vous le préparez la veille:
super recette tirée d'un super livre: la cuisine du Moyen-Orient, dont je n'ai plus les références parce que je l'avais pris à la bibliothèque. Toutes les recettes que je fais d'après ce livre sont à tomber!

Baklava aux amandes

Baqlawa (Iran)

Ingrédients
400 g d'amandes en poudre
150 g d'amandes émondées finement hachées
220 g de sucre semoule
1 cuillerée à café de cardamome en poudre
20 cl de beurre clarifié (ghee)
10 feuilles de pâte phyllo

Sirop
500 g de sucre cristallisé (ça fait beaucoup hein, moitié moins c'est déjà bien!)
40 cl d'eau
1 cuillerée à café de jus de citron
1/2 cuillerée à café de cardamome en poudre
1 cuillerée à soupe d'eau de rose

Dans un saladier, mélangez les amandes hachées et en poudre avec le sucre
et la cardamome.

Préchauffez le four à 170°. Graissez un plat à four métallique de
25 x 33 cm avec un peu de beurre clarifié ou de ghee.

Déposez trois feuilles de pâte phyllo dans le plat en badigeonnant chaque
feuille de beurre ou de ghee (je mélange beurre fondu et crème fraîche liquide, c'est meilleur et vous pouvez en mettre plus). Étalez un tiers du mélange aux amandes dessus. Déposez deux feuilles supplémentaires et badigeonnez-les de beurre ou de ghee.

Étalez deux fois le mélange aux amandes en intercalant deux feuilles de pâte
badigeonnées de beurre ou de ghee. Garnissez la dernière couche
d'amandes de trois feuilles de pâte également badigeonnées.

Coupez les bords de la pâte avec un couteau. Prédécoupez délicatement le
gâteau en losanges (ou en carrés) en espaçant les lignes de coupe de 3 cm.
Nappez de beurre clarifié en le laissant s'écouler dans les interstices.
Aspergez le dessus d'eau froide pour empêcher la pâte de gondoler en cours
de cuisson. (pas fait).

Enfournez sur la grille centrale 35-40 minutes, jusqu'à ce que le dessus soit
légèrement doré.

Pour 40 morceaux environ

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Les verrines de riz au lait à la rhubarbe: une petite touche de fraîcheur dans un univers de pâtisserie! Dans la recette, comme vous allez pouvoir le constater, les verrines sont nappées de crème fouettée, mais je n'ai pas eu le courage de la faire!

Riz au lait à la rhubarbe et crème fouettée

recette tirée de saveurs

Pour 8 petits verres

1 titre de lait entier pasteurisé.
150 g de riz rond.
400 g de rhubarbe.
2 fraises (facultatif, mais j'en ai mis et c'est bon!)
180g de sucre roux
30 cl de crème fleurette.
Poivre noir du moulin

1- Placez au réfrigérateur les fouets du batteur électrique ainsi qu'un saladier ou un cul-de-poule. Pelez la rhubarbe puis coupez-la en petits tronçons. Lavez et coupez tes fraises en petits morceaux. Ajoutez ensuite 100 g de sucre roux aux fruits et faites cuire doucement cette préparation jusqu'à ce qu'elle soit compotée. En fin de cuisson, ajoutez un tour de moulin à poivre.

2-Rincez le riz sous l'eau courante, puis égouttez-le. Portez le lait à ébullition avec le reste de sucre et ajoutez le riz. Cuisez ce dernier à feu doux, en remuant souvent jusqu'à l'obtention d'une consistance crémeuse.

3-Versez dans les verres la compote de rhubarbe à la fraise puis couvrez-la de riz au lait encore tiède (il sera plus facile à verser). Laissez refroidir à température ambiante.

4-Fouettez la fleurette dans le saladier réfrigéré pour qu'elle devienne aérienne et mousseuse. Réservez-la au réfrigérateur.

5- Au moment de servir, ajoutez sur le riz au lait à la rhubarbe une généreuse couche de crème fouettée, agrémentez d'un tour de moulin à
poivre et dégustez aussitôt .

Servez avec un alsace gewurztraminer sélection de grains nobles 2000 grand cru altenbourg.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le flan tellement vanillé qu'il en était vert! J'ai testé la gousse de vanille en poudre, et ça "grise" les préparations, alors j'ai voulu rattrapper avec du colorant, resultat: verdasse cacadasse, mais peu importe car il restait apétissant, et surtout bon!

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


les cookies chocolat pistache, qu'est-ce que je les aime, j'ai envie d'en faire tout le temps!

COOKIES CHOCOLAT-PISTACHE

recette tirée de saveurs

préparation: 20 mn
cuisson: 10 mn

pour 50 à 60 cookies

220g de beurre
175g de sucre en poudre
175g de sucre vergeoise
1 sachet de sucre vanillé
2 œufs
250g de farine
100g de chocolat noir
1c. à c. de bicarbonate de soude
100g de pistaches non salées décortiquées
1 pincée de sel

1- Préchauffez le four à 190°C.

2- Hachez grossièrement le chocolat et les pistaches. Recouvrez une
plaque de cuisson de papier sulfurisé.

3- Avec un batteur, fouettez te beurre, le sucre en poudre, le sucre ver-
geoise et le sucre vanillé. Ajoutez les œufs un par un et mélangez bien.

4-Dans un saladier, réunissez la farine, le bicarbonate de soude et le sel,
puis incorporez le mélange sucre/beurre/œufs. Ajoutez enfin les pista -
ches et les pépites de chocolat.

5-Déposez de petits tas de pâte espacés de 3 cm sur la plaque de cuis-
son, en vous aidant de 2 cuillères à café. Enfournez pour 10 mn environ.
Laissez refroidir sur la plaque. Procédez de la même manière avec le
reste de pâte.

Nos conseils:
Cette pâte peut être congelée sous forme de boudins de
2 cm de diamètre et 12 cm du longueur, et être utilisée au gré de vos envies.
Découpez-les en tranches d'1/2 centimètre d'épaisseur et faites-les cuire
comme indiqué dans la recette. Le bicarbonate de soude, fréquemment
utilisé dans les pâtisserie anglo-saxonnes, permet d'obtenir une texture
plus légère et moelleuse qu'avec de la levure chimique alsacienne. Vous
pourrez vous en procurer en pharmacie.


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

fin des recettes! Le manhattan sandwich ne compte pas, il suffit de mélanger un yaourt, de la mayonnaise et des herbes picard (ciboulette et aneth bien sûr!), et de tartiner. Bon, il faut la dextérité de ringo pour couper en jolis petits triangles 12 tranches de pain de mie superposées, mais ça c'est la magie du brunch!

Eh oui car le lendemain nous nous sommes retrouvées pour faire la ménage du fiston, et il y avait tellement de restes qu'on a craqué, et en plus fiston a fait des saucisses, et on a carrément opté pour les œufs brouillés!





Résultat, deuxième "crise de foie", la première avait eu lieu dans la nuit, en pleine fête, j'avais trop mangé je crois...A la fin du brunch, j'ai pris mesaffaires et je suis rentrée, et je me suis allongée une heure, après ça allait mieux. Ah non mais c'était violent cette boum, il fallait assurer du système digestif pour goûter à presque tout.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Et si on arrêtait de parler de nourriture un petit peu? J'ai envie de vous faire partager quelques souvenirs que j'ai de la soirée, fugaces, pas pris en photos. Je n'ai pas dessiné tout le monde, que personne ne s'en offusque s'il vous plaît, c'est comme pour les photos, parfois, un ami vous a accompagné toute la soirée, mais ne s'est pas retrouvé devant l'objectif...


je me souviens des arrivées, toutes attendues, toutes spéciales...



je me souviens de Sylvain, la saucisse, qui a mangé TOUTES les brochettes japonaises de Thalie: il ne pouvait plus s'arrêter! Avec Khala et Valérie, on était mortes de rire! Il y avait Mitsuko et Bec à sucre aussi...
Plus tard dans la soirée, Sylvain est allé demander au fiston s'il avait goûté les fameuses brochettes, et le fiston a répondu que non, et là Sylvain lui a dit que c'était trop tard parce qu'il les avait toutes mangées: il a trouvé ça tellement bon, et quand il en mange au restaurant, il est tellement frustré de n'en avoir que quelques-unes, qu'il a craqué!

Je me souviens de la bataille d'eau qui a éclaté très vite dans la cuisine entre Véro et Antoine, et de Véro qui essayait de se retourner, mais que monsieur guépard tenait écartée du robinet!

Je me souviens avoir demandé à Guillemette de couper la sublime tarte au citron meringuée de Kashyle, parce que je ne voualis pas l'abîmer, et qu'avec Kashyle on avait bloqué sur la régularité de la découpe des caramels que Guillemette avait apporté à un précédent dîner de pralines!

Je me souviens de voir arriver Valérie avec un filet rempli de mystérieuse boules de papier aluminium, lui avoir dit que ça me faisait penser à un filet de pêche, et l'avoir entendu répondre que ce n'était pas de la pêche, mais bien de ses mains que provenaient ces merveilles!

Je me souviens de Dominique me demandant si une présentation formelle des bloggeuses allait avoir lieu, et avoir pensé que ça n'allait sans doute pas être nécessaire pour qu'elle apprenne à connaître et à se sentir à l'aise avec les pralines!

Je me souviens de Aude bavardant avec le gone, et de son départ trop rapide!

Je me souviens d'une très belle discussion avec Valérie, de pralines qui sont devenues des amies plus que des bloggeuses, et nous en étions émerveillées...

Je me souviens du début de la fin de la soirée, quand Guillemette préparait le doggy-bag avec sa sœur, qui savait ce qu'elle voulait...ce en quoi je la remercie: elle avait pris grand soin de goûter et d'apprécier, ce qui fut le cas de la plupart des invités non-bloggeurs. Ils ont fait honneur à tout ce temps passé en cuisine, et c'était charmant de voir ces amis que je connais bien discuter paella ou macarons avec ces pralines qui font maintenant elles aussi partie de ma vie.

Je me souviens bien sûr de mille bons moments, de Kashyle en maîtresse du salon rouge, de Fred ayant là aussi trouvé une bonne place, de la turtle qui danse avec Véro déchaînée, de ringo et de son bon son, du gone qui pensait partir à un moment...et qui est resté jusqu'à la fin...de mes amis Maryam, Daniel, et Laure, et de César et de Romy qui m'ont aidé à tout ranger et à descendre les poubelles à 5h00 du matin, pour ne pas revenir dans un appartement qui aurait trop perdu de sa magie...

Merci beaucoup pour ce très beau moment, dont je suis fière d'avoir participé à l'organisation, et avec Ringo et le fiston, on s'est mis la pression parce que vous nous donnez envie de faire grand, de faire beau, et c'est...la classe!

Bonne semaine à tous ceux qui m'auront suivie jusqu'ici, et que la vie vous apporte autant d'émotions que celles que j'effleure ici...




26 grattages:

Blogger veronica said...

mais la sieste ....je suis sans voix dis mais quel recit, je suis epoustouflee tous tes dessins, tes recettes, tes petits souvenirs qui permettent a cette soiree de ressurgir....
mais tu es tu es amazing.....
plein de bisous d'amour

04/03/2007 23:28  
Anonymous ringochurros said...

Et ouais ! C'est moi qui fait le premier grattage !!
Juste pour dire ma sieste, et ben t'es la plus grande, chuis trop croque-love ! T'es la grande prêtresse de la boum et du compte-rendu !!
Et même que je vais vite venir rajouter ma patte....

04/03/2007 23:29  
Anonymous ringochurros said...

Zut !!
La Vero était dans la place avant moi !!
Plein de bises ma Vero....

04/03/2007 23:30  
Blogger la sieste said...

merci les girls, vous êtes bien les pralinettes d'amour dont je parle!

Bon maintenant je vais pouvoir redécouvrir la magie des blogs et aller flâner sur tous les sites des copines et copains que j'ai bien délaissés depuis deux semaines....Vous m'avez pris tout mon temps! Non, je me suis jetée à corps perdu dans vos bras, c'est mieux!

04/03/2007 23:35  
Anonymous Framboiz said...

Ben après tout ça je sais pas ce que je suis le plus moi, émue ou repue... ben les 2 mon capitaine va. Si la Canada était pas sur l'autre rive, je me taperais bien l'incruste chez les pralines moi.

05/03/2007 04:20  
Blogger confituremaison said...

Comme framboiz! Merci pour ce recit detaille et illustre.

05/03/2007 04:33  
Blogger Mercotte said...

Quel boulot mais quel boulot, quel talent aussi !bravo pour tout c'est super sympa on s'y croirait un peu, un jour promis je viens aussi !

05/03/2007 07:25  
Anonymous cuisineplurielle said...

ouh là là on s'y croirait.. bon j'y étais mais pas de don d'ubiquité pour être partout, donc très pratique ce récit pour revivre ces moments magiques et c'est pas vrai, une personne normalement constituée ne pouvait pas tout goûter...la sieste tu es une reporter hors pair, tes croquis sont trop top.....plein de gentillesse et de fun autour de nous...merci merci merci à tous

05/03/2007 08:13  
Blogger veronica said...

j'ai oublie de dire hier soir(desoleeeeee ma Ringo churros adoree...)que je suis tres tres tres fiere d'avoir des pralines comme vous toutes...

05/03/2007 08:18  
Anonymous Mayacook said...

Super ce compte rendu, j'ai vraiment cru que j'y étais!!! Il ne me manque plus que le doggy bag ;)

05/03/2007 08:37  
Blogger Alhya said...

ben voilà moi aussi j'suis toute émue.. pfff, tu crains La Sieste, t'es tout bonnement une fille en or, et puis Patrick Roy l'est même plus là pour le voir! pff! non, j'dis n'importe quoi hein mais c'est tellement fou fou ce qu'on lit là, rien que le défilé des recettes dont j'me rends compte avec plaisir que j'en ai testé une bonne partie (des tiennes, hein, pas de la totalité de tout ce qu'il y avait, c'était pas humainement possible en même temps) et puis tous ces dessins, et puis tes souvenirs, bref, j'ai mis une semaine à m'en remettre, et je crois que je viens de repartir pour une bonne semaine à rêver encore à ce fabuleux moment... Merci La Sieste, Merci Ringo et les autres, c'était trop parfait!

05/03/2007 09:01  
Anonymous stanislas said...

accélérations, ralentis, arrêts sur image : tout y est et moi dedans aussi comme en vrai
Quel match !
quelle retransmission !

05/03/2007 09:25  
Anonymous Clairechen said...

WAOW!!! On s'y croit!!! Ranlala je suis en admiration de tout ce que vous avez vécu! T'en as de la chance, La Sieste!!! Vive les Pralines!!

05/03/2007 10:36  
Anonymous Mitsuko said...

Génial le compte-rendu! Aussi génial que la soirée que vous avez magistralement organisée... On ne pouvait rêver mieux pour une première fois avec les pralines! En tout cas, j'espère que ce ne sera pas la dernière même si je dois prendre un abonnement SNCF! ;)

05/03/2007 11:10  
Blogger Gracianne said...

C'est magnifique la sieste, ton compte-rendu, tes dessins, tout ce que tu as cuisine. Bravo les filles, j'imagine que les doggy bags devaient etre consequents. Et je suis tres emue de retrouver mes rillettes (enfin, mon emprunt de rillettes devrais-je dire) dans ce florilege gourmand.

05/03/2007 11:33  
Anonymous Valérie said...

Pas pu résister et j'ai bien fait ! J'ai volé quelques instants pour venir lire ton compte-rendu ... il y souffle un vent de folie ... comme dans cette soirée sublimissime ! Quelle démesure, quel éclat, époustouflant ! Les desssins, les recettes, les moments rares ...
Evidemment, je m'aperçois avec horreur que je n'ai pu goûter à tout ! Et pourtant tu n'as pu tout énumérer ! Mais alors tes cookies et tes petits croissants fruits secs-zestes, pour ne citer qu'eux, ils ont agrémenté mes petits-déjeuners pendant plusieurs jours !!
Pralines et Gratons, vous êtes extraordinaires, qu'est-ce que j'ai raison de vous connaître !!!

05/03/2007 12:42  
Anonymous Guillemette said...

j'adore ton compte-rendu, j'adore tes dessins, j'adore tes recettes, j'adore tout quoi !!!
encore merci et bravo pour cette soiree parfaite !

05/03/2007 12:43  
Anonymous la sieste said...

oh merci merci, c'est comme un rêve éveillé dont j'émerge à peine, il va vraiment falloir qu'on se rencontre toutes, vos commentaires sont aussi nourrissants que les douceurs des pralines!

05/03/2007 15:38  
Anonymous anne (assiettes) said...

Est ce qu'on a le droit d'etre jalouse ?
J'aurais aimé etre une petite souris et voir tout ça.
PUIS gouté aussi...bien sur

05/03/2007 15:53  
Blogger kashyle said...

quel compte-rendu...et avec les recettes en plus!!!
ah tes tartines d efondue, tes brochettes de magret et foie gras...bon je n'ai pas pu tout goûter, d'ailleurs je soupçonne que certains trucs ne sont sortis qu'après mon départ...mdr le dessin de moi dégoûtée...heureusement ça n'a pas duré!!! et la maîtresse du salon rouge, on dirait le titre d'un film SM!!! bon on remet ça bientôt mais cette fois je n'apporte rien pour pouvoir déguster à fond tes délices
bisous les pralinettes reinettes de la boum
moi aussi je suis contente de vous connaître

05/03/2007 19:53  
Anonymous loukoum°°° said...

Je vois que chez vous ça ne deconne pas non plus!

En tous cas ton compte rendu est superbe! La soirée devait être magique!...

05/03/2007 22:48  
Blogger Sophie said...

Quel récit, quelle ambiance, quelles recettes... c'est beau et c'est comme si j'y avais assisté en vrai. Bravo, bravo, bravo pour tout ce talent.

05/03/2007 23:45  
Anonymous Cathy said...

La joie qui ressort de ce compte-rendu fait plaisir à voir et comme le dit si bien Loukoum, ça devait être magique !
Bien joué pour les rillettes, je n'aurais pas fait mieux !
Je ous embrasse toutes !

07/03/2007 18:36  
Blogger aude said...

La sieste, je suis toujours aussi fan de tes dessins et de ta plume. Et tu as raison, je suis partie trop tôt, j'assure pas une cachuète. En mai au moins, je ne pourrai pas m'éclipser avant la fin ! plein de bises et encore merci à vous deux.

09/03/2007 19:22  
Anonymous Tit' said...

bon, quand qu'c'est qu'vous migrationnez près d'chez moi que je me la pète tit' l'incruste ?... génialissime ce récit ! et quelle orgie de boustifaille toutes aussi délicieuses les unes que les autres ! et sur la photo tout là-haut (le message suivant) qui est qui ? j'ai bien repéré valérie, mais je cherche encore la sieste, la turtle, la popte et les autres...

10/03/2007 18:43  
Blogger Hélène (Cannes) said...

Eh bien, même si j'ai un long, long, train de retard, j'ai bien fait de passer par ici ! Note que j'aurais mieux fait de passer le soir de la boum, si je ne m'abuse. Une soirée de folie !!!
Mais le truc qui m'épate le plus, ce sont tes dessins. Tu as croqué tous ces instants magiques de main de maître ! C'est extraordinaire...
Grosses bises
Hélène

28/03/2007 12:40  

Enregistrer un commentaire

<< Home