24 avril 2007

12 plats, 20 gourmands, 1ère à droite, 14 ème étage : une nuit dans les étoiles



Octobre de l'An 2006- naissance des pralines et gratons : Premier Dîner enchanteur Gourmand et Végétarien, chez Dame Valérie. Voyages au pays des saveurs, Pralines et Gratons, un rien éméchés, se baptisent au calice de leur nouvelle amitié

18 novembre 2006-Diner PréNoël et pantagruélique chez Dame Kashyle, la généreuse. Les pralines et gratons persistent et signent. Rien à faire, plus ça va, plus il s'aiment ces bougres là !

24 Février 2007- Boum Intergalactique, Ménestrelles Ringo Churros et La Sieste convient pralines et gratons à ripailler sur Buffet gargantuesque, en remuant du bassin sur des rythmes endiablés. Pas de doutes, les Pralines et gratons aiment manger et .... danser!

14 avril 2007 : ploum ploum, c'est au tour des Jouvencelles Popote de Véro et Turtle de s'y coller! Mais qu'allaient-elles pouvoir leur concocter?


C'est la Véronica qui, un beau jour, a lancé l'idée. Deux mots magiques, un dîner
Darroze versus Conticini.
La Turtle manqua de s'en étrangler d'enthousiasme. Pour sûr qu'elle était extra cette idée là! Et après? Et bien après, le fil de l'histoire se déroula, une merveille de simplicité...

Le salé


Prenez une pincée d'originalité, un zeste de personnalité et saupoudrez d'un soupçon d'originalité (et, si possible, de talent culinaire) et vous obtiendrez les ingrédients de cette quatrième rencontre au sommet!

Remontons le fil de cette histoire là...

J-15, prendre un petit café au soleil, prétexte pour faire le point et parfaire son teint de lait... Là, en jeunes donzelles pas effrayées, établir une liste longue comme le bras. Pour ce dîner, il y aurait:

Piqués chez le grand Conticini,
  • Le velouté de Tomates Chèvre et Basilic
  • La Mousse de St jacques St marcellin
  • Purée de petits pois et Vacherin
  • Le Risotto de Carottes
  • Les Croquettes de Sardines
  • Le Poulet croustillant au Muesli
  • La Mousse de mascarpone et lemon curd
  • La Gelée de Chocolat blanc sur coulis de Framboises
  • et les Sablés très sablés
Chez la magique Darroze:

  • Les févettes à la Basquaise
  • Les raviolis aux herbes
  • La joue de boeuf confite
  • Et enfin La panna Cotta au laurier



Le sucré


Et puis, un p'tit dernier, juste pour la route et par peur de manquer, le Kouign Amann... depuis le temps que la Turtle voulait s'y essayer... La tentation était trop grande et le rendez vous immanquable.

Toutes contentes de leur choix, la Turtle et Véronica partent chacune de leur côté, l'une vers sa thèse, l'autre en vacances avec un devoir : concocter le plan de guerre détaillé.

J-2, 18h30, retrouvailles des deux comparses, opération shopping. Direction le supermarché choisi par la Turtle pour son côté pratique... A peine entrées, caddie combattant et bouilles euphoriques, les deux cuisto au nez fin sont violemment percutées par une odeur à faire se retourner Ramsès 2 dans sa tombe. Sans sourciller, la Véronica dégaine un carnet. La Turtle, surprise, se demande ce que peut bien être ce vieux calepin déchiré, annoté sur dix pages, "Mais la liste de courses", lui rétorque la Véronica, devant son air circonspect. La Turtle constate alors, médusée, que chaque page est consacrée à une recette. Pratique, la technique! (bon, ne pas oublier de barrer les ingrédients, au fur et à mesure)

Les voilà, en apnée, s'éreintant à arpenter les rayons dans tous les sens, tentant de comprendre ce magasin organisé en dépit de toute logique. Mais où sont la coriandre, la pâte à Won ton, et le riz arborio?... Les minutes s'égrainent la Turtle panique, (Véronica, en tant qu'ancienne du duo, beaucoup moins...) le magasin va fermer et bon nombre des ingrédients manquent à l'appel... Bonant malant, le caddie se remplit, se remplit, sous l'oeil incrédule des habitués de ce haut lieu du shopping gastronomique, devant les montagnes de provisions amoncelées et les éclats de rire des deux damoizelles.

20h30, Retour sur lyon, direction la Popote de Véro, au 14 ème étage, à droite, tout près du ciel. Montée épique des sacs ...dans l'ascenseur (faut pas pousser, on a dit Véronique et ... la Turtle, Davina était overbookée) et découverte par la Turtle du nid haut perché. Juste le temps d'ouvrir la porte, bras surchargés de sacs, et elle tombe nez à nez (et amoureuse) avec la vue : avoir Lyon a ses pieds, y'a pas à dire, ça fait son petit effet! Sagement, la Turtle abandonne la Véronica avec les courses, il est temps pour elle de retourner travailler.

Dans la nuit, chacune dans son lit, la Turtle et Véronica tournent, tournent et tournent encore. Une veille de rentrée des classes, on se croirait... L'excitation est si forte que pas une ne ferme l'oeil plus d'un quart de secondes.

J-1, 14 h30 La Turtle rejoint Véronica, c'est le début du marathon culinaire.

Plus fort que Jack Bauer, cuisiner 12 plats, pour 20 convives en 24 heures.

Première étape, Le Kouign Amann (recette de Felder, même les alsaciens se mettent à la cuisine bretonne). D'abord, commencer par redécorer le sol de la cuisine avec le sucre, pieds nus de préférence, idéal pour un gommage en douceur de la voûte plantaire. Rigoler à perdre son souffle en voyant la quantité de beurre et de sucre restant à intégrer à une pâte qui semble hurler "assez", déjà over sucrée et over beurrée. Persister, il faut ce qu'il faut.



Pendant que la pâte tente de se remettre, enchaîner sur les sablés. ça tombe bien, on prend les mêmes et on recommence: farine, sucre et beurre (demi sel, évidemment) sont rois.

Histoire de parfaire la "bretonne ambiance" qui se répand allègrement dans la cuisine, sablés et kouign amann se dorant tranquillement la pilule dans le four, commencer à travailler la sardine. Ne pas hésiter, y mettre les mains, et les travailler au corps, avant de les rouler dans le pain d'épices.



20h30, le programme de la journée est presque bouclé, la pause s'impose.

Une bouteille de blanc bien frais, une petite salade de roquette améliorée, croquante et gourmande à souhait, un ou deux gressinis pour parfaire le tout.

Nos deux Jackettes sont on time.

Satisfaites, elles lancent des regards fiérots alentour. Elles aperçoivent des champs de kouign Amann individuels, des montagnes de Sablés très sablés, des mers de Croquettes de sardines prêtes à être dorées...


S'asseoir un instant, verre de vin blanc à la main, et se demander si tout compte fait, les févettes, raviolis d'herbes et joues de Boeuf sont réellement nécessaires... en plus des mousses de st jacques, veloutés de tomates, purée de petits pois et vacherin, poulet croustillant et risotto de carottes encore prévus le lendemain... Se raisonner et se dire que non, non, il faut être raisonnable, sous peine d'arriver à tous les tuer, l'assassinat d'estomac doit sûrement être pénalement sanctionné ! A cet instant précis, la Darroze s'est pris un direct du droit, adieu févettes, joues de boeuf et raviolis d'herbe, seule sa panna Cotta au laurier allait résister... (Hélène, ne t'inquiète pas, ce n'est que partie remise!)

22h30 Avant d'aller se coucher, juste préparer une petite douceur, les panna cotta de laurier, Sex and The City en fond sonore, avant de se poser dans le canapé, vitres grandes ouvertes et lumières de Lyon comme bougies... et là, comme deux filles, refaire le monde.

1h45 : Aller au dodo, même si on n'en a pas du tout envie...



Jour J: 8h, Véronica et la Turtle tombent des bras de Morphée, trop excitées pour se reposer plus longtemps, tant de choses encore à réaliser!

9h: début des hostilités. Lancer le velouté de Tomates au chèvre frais, poursuivre avec La Mousse de St jacques et St Marcellin, ajouter la Purée de petits pois (sans oublier les 1,5 kg de vacherin !!) avant la pause déjeuner.

La danse des marathoniennes bat son plein, ça swingue dans tout les sens, ça lave, tourne, mixe, rigole, goûte, regoûte les minutes s'égrainent...


13h30: Petite pause Salade pour préserver les estomacs des deux marathoniennes avant le soir.

14h00: on passe au sucré. D'abord la mousse de Mascarpone sur lemon curd (la tête de la Turtle goûtant le lemon curd et découvrant qu'elle a juste oublié... le sucre!), enchaîner l'air de rien sur la gelée de chocolat blanc sur son coulis de framboises.

15h: Véronica surgit, masque blanc sur le visage. La Turtle, hilare, approuve : cuisinière ou pas, on n'en est pas moins femme, et... s'aligne, solidarité féminine et sexy attitud obligent!

15h15: C'est au tour du poulet croustillant au muesli. Pendant ce temps, l'ambiance iodée de la Bretagne est de retour, les croquettes de sardines grillent tranquillement dans le four. La Turtle et Véronica cogitent sévère pour inventer une technique de cuisson permettant de préparer le Risotto à cette heure et de le réchauffer au dernier moment (tu crois que l'on partage cette technique si crousti-fondante...?).

16h30: Arrivée tonitruante du Tiger qui rejoint sa tanière et découvre, stupéfait, deux uluberlues, masquées de blanc, les mains dans la farine, qui, en l'apercevant, bondissent dans un hurlement, effrayant à leur tour le Tiger, ensuite littéralement mort de rire devant leur tête de clowns.

17h : Tout est près, les mille petits gestes réalisés, le tout sans un stress, instant magique. Les deux marathoniennes jettent un oeil, satisfaites, savourant le travail accompli. A elles la salle de bain et l'aspirateur: opération, on refait une beauté à la cuisine et aux cuisinières.

19 h : Les pralines et gratons débarquent, par grappes. Arrive la Turtle's family, Grand Yo, Ma p'tite Caille et Gaëlle, les amis aussi, Guillaume et Jacques, tous émerveillés de découvrir cette petite bande de bloggeurs qui semble se connaître depuis toujours, et ils n'ont rien vu encore...

20 h : C'est l'heure du champagne, sur les toits, face à l'immense Lyon qui s'est parée d'un beau soleil déclinant pour l'occasion. La magie est plus que jamais au rendez-vous, les conversations s'enchaînent, les verres se vident, les estomacs l'inverse...

Mais que s'est-il passé ensuite?


La Turtle vous dirait qu'elle n'a plus que le souvenir de mille conversations, éclats de rires, quelques danses, des débats survoltés, et tout à coup, la surprise, oui, il est 4h30... tout est passé si vite... Elle vous dirait aussi qu'elle n'a pas réussi à le décrocher tout de suite le sourire qui de bout en bout n'a pas quitté ses lèvres, même quand elle a finalement ouvert la porte de ses pénates, l'oeil encore marqué au fond de la rétine par ces instants magiques, espérant garder encore longtemps ce trop plein d'émotions, de partage et de plaisir... Et tout ceci, tout ceci, grâce à un blog, se répétait-elle en boucle, en défaisant ses paquets...

Véronica, elle, est allée se coucher sans penser à rien (ce qui est courant), même pas au ménage qui allait attendre un peu, non parce qu'elle n'aime pas cela le ménage, et puis juste pour garder les lieux chargés des 1000 rires, sourires et yeux pétillants de la veille....

A croire que cette soirée émaillée par les seules lumières des étoiles, si proche du ciel, dans ce nid ouvert avec quelle générosité par Véronica et son tiger, la Turtle aurait pu la rêver, tant elle y a vécu 48 heures magiques...

Mais non, ce moment était bien réel, et pour vous le prouver, voici les deux premières recettes de cette soirée Beaucoup Conticini, un soupçon Darroze:


En avant pour la Mousse de Saint jacques au St Marcellin, et son crumble salé croustillant

Ingrédients: pour 8 personnes ( nous avions multiplié par 2,5 les proportions)

  • 300 g de St jacques
  • 1/2 St marcellin
  • 7 cl de lait demi écrémé (attention pas 8!)
  • 28 cl de crème fraîche, 15% MG
  • piment d'espelette
  • sel poivre
  • Turtle's et Véronica's Touch: crumble salé (un peu de farine, du beurre demi sel, flocons d'avoine, un peu de sucre, mêler bien du bout des doigts, jusqu'à l'obention d'une texture sablonneuse, au four à 180 °C, 20 à 30 minutes, la pâte doit être bien dorée)


    • Recette:
      Porter à ébullition le lait et la crème liquide, avec le st marcellin, stopper dès ébullition. Mixer les noix de St jacques avec le mélange lait et crème et st marcellin, remettre un petit peu sur le feu, afin de cuire 1 ou 2 minutes les St jacques. Saler et poivrer, en vérifiant l'assaisonnement. Verser dans les verrines, saupoudrer d'un peu de piment d'espelette et finir avec un soupçon de crumble. Servir à température ambiante.

      La Mousse de Mascarpone sur lemon curd et son crumble sucré, cette fois!




      Ingrédients: pour 8 personnes (nous avons multiplié par 2)

      • 75 g de beurre
      • 8 cl de jus de citron (nous avons l'équivalent de deux citrons, pour accentuer l'acidité trop peu présente)
      • Le zeste de 2 citrons
      • 120 g de sucre semoule
      • 3 oeufs entiers
      • 1,5 feuilles de gelatine
      • 100 g de mascarpone
      • 1 jaune d'oeuf
      • 10 cl de crème liquide à 15 % pour nous
      • 20 g de sucre glace
      • Crumble sucré (nous avons écrasé quelques sablés très sablés)

      Recette:


      Faire fondre le beurre à feu doux, ajouter le jus de citron, le zeste et les oeufs entiers préalablement battus avec le sucre semoule (ne pas l'oublier, foi de Turtle). Remuer en permanence, puis porter ce mélange à la limite de l'ébullition. Dès que les premières bulles apparaissent, retirer aussitôt la casserole du feu, puis fouetter à nouveau. Incorporer 1 feuille de gelatine trempée dans l'eau froide et pressée. Mettre au réfrigérateur pendant 3 h. La crème doit être épaisse et lisse.
      Pour la mousse au mascarpone, mélanger le mascarpone au jaune d'oeuf. Fouetter la crème liquide avec le sucre glace jusqu'à ce qu'elle soit moelleuse. Comme nous avions pris de la crème allégée, nous avons ajouté à ce stade 1/2 feuille de gelatine, fondée dans un tout petit de crème, afin de permettre à la crème de tenir. Incorporer délicatement un tiers de la crème fouettée, dans la préparation à base de mascarpone. Puis ajouter le reste de la crème. Enfin, monter normalement alternativement la crème de citron et le mascarpone léger. Pour notre part, nous avons opté pour la simplicité: une couche de lemon curd, et une de mousse de mascarpone. A la dernière minute, saupoudrer de crumble sucré. Réserver au frais jusqu'au moment du dessert.


      Que vous dire de ces deux recettes, à part qu'elles sont celles qui, au milieu de ce défilé de saveurs, ont reçu sûrement le plus de suffrages, alliant subtilité du goût et originalité.
      La mousse de St jacques au St Marcellin est tout simplement bluffante. Comme l'écrit Mister Conticini lui-même, l'alliance de la saveur iodée des st jacques avec la rusticité du St marcellin est idéale. Dès la première bouchée, on ne peut que se dire que cette association-là tombait sous le sens... L'ajout de crumble un soupçon sucré salé et du piment d'espelette magnifient l'onctuosité et la douceur de la mousse, rendant la bouchée un soupçon croustillante et un chouilla relevé. Du bonheur.



      La mousse de Mascarpone sur lit de lemon curd est pour sa part tout à fait aérienne. On se dit d'abord qu'elle n'est pas très originale, c'est sans compter la surprenante texture et l'extrême douceur légère de la mousse de mascarpone, laquelle fond en bouche pour révéler la saveur dense, un peu plus riche et juste suffisamment acide du lemon curd, qui contrebalance énergiquement la douceur du mascarpone.

      La suite des recettes... est à venir!

      31 grattages:

      Blogger veronica said...

      mais qu'il est beau ce post....oups mince mais c'est le notre....

      24/04/2007 13:29  
      Anonymous bergeou said...

      Ce message est superbe, vivement la suite des recettes et bravo les filles mais pourquoi mes parents on déménagé de Lyon il y a 26 ans...mais pourquoi...

      24/04/2007 13:36  
      Anonymous Emilie said...

      Mais pourquoi je n'habite pas à Lyon moi ??????????
      Très beau récit en tout cas !!!

      24/04/2007 14:12  
      Anonymous auré said...

      On suit ce marathon comme si on y était c'est joliment raconté!!!! Et la mousse au mascarpone sur lemon curd, je vais la tester très très vite!!!!
      Vivement la suite des recettes!

      24/04/2007 14:20  
      Blogger Liputu said...

      Si je déménage sur Lyon un jour je saurais pourquoi en fait... belle recette ! :-)

      24/04/2007 14:51  
      Anonymous Anonyme said...

      Vos recettes sont très alléchantes, bravo aux deux organisatrices, cela donne très envie de participer aux soirées Pralines!!!! vivement la suite...
      Christine de Paris

      24/04/2007 15:38  
      Anonymous Eglantine said...

      Coucou, encore moi ! très sympathique ce petit marathon. Bravo les filles et merci pour les recettes aussi alléchantes les unes que les autres.

      24/04/2007 17:24  
      Anonymous hélène said...

      Waouh, je m'inviterai bien la prochaine fois. Bravo à vous toutes

      24/04/2007 18:09  
      Anonymous Valérie said...

      Trop génial trop génial ! On s'y croirait ! Ah, mais j'y étais c'est vrai !;-) Evidemment, comment oublier tous ces instants magiques, et tous ces délices ! J'ai été estomaquée un instant, en lisant le début de votre billet : "Quoi, mais c'est pas possible, j'ai raté des trucs !!! Je ne les ai même pas vus !!" Puis la suite m'a rassurée ! ;-)) Encore mille merci, tout était si parfait !
      Très bien également, la petite rétrospective de nos faits d'armes ; juste un petit oubli : l'anniversaire party de janvier ! C'est que les Pralines et Gratons ont déjà pas mal de fiesta à leur actif ! ;-)
      J'ai l'impression d'avoir de nouveau passé quelques moments avec vous tous, cela me réjouit le coeur !

      24/04/2007 18:54  
      Anonymous Anonyme said...

      ça y est, je sais vou voulez commettre un kashylicide.....je veux du kouign aman, c'est pas humain de me faire saliver comme ça!!!!!

      kashyle

      24/04/2007 19:46  
      Blogger agnes said...

      Heureusement que le reste est à venir, là je n'en peux déjà plus de bonheur. Ce marathon m'impressionne et me ravit tout à la fois... Beaucoup d'originalité et de savoir faire, pour l'instant c'est parfait... et quelle vue !!!

      24/04/2007 20:07  
      Anonymous loukoum°°° said...

      Waouh!

      ...

      en fait je ne sais pas quoi dire d'autre tant tout est sidérant: le menu, le récit, ce que devait etre la soirée...

      Je me demande (comme beaucoup d'autres) pourquoi j'habite pas à lyon moi...

      24/04/2007 20:39  
      Anonymous Anonyme said...

      c'est fou cette impression de "déjà vu " !!!
      ha ha ha !!! moi j'ai la chance d'habiter Lyon ( nananananère !!!) et j'y étais !!!
      trop top ! que de beux souvenirs nous avons ...et la barre monte ...monte ...monte...
      vous penserez à redescendre pour être à mon niveau cet été ?!

      khala

      24/04/2007 22:48  
      Anonymous mayacook said...

      Quel récit magique!!! J'essaierai bien de cuisiner un masque blanc sur le visage...mais toute seule ça ne marchera pas, là n'est pas votre secret. En tout cas chapeau pour cette organisation et merci de partager ces merveilleux moments avec nous!

      25/04/2007 09:25  
      Anonymous Tit' said...

      Ciel, quelle (belle) aventure !
      Bravo les filles, z'êtes épatantes ! Et pis, tant que j'y suis, longue vie aux Pralines et Gratons !

      25/04/2007 09:44  
      Anonymous Ringo Churros said...

      Ouais...trop bien comme on les fait baver.....C'est trop classe la vie des Pralines, on en peut plus de bonheur et on le jette à la face de la blogosphère, on est comme ça nous.......Bisous les filles, super compte-rendu, encore merci mes cailles...

      25/04/2007 10:08  
      Anonymous Bec à sucre said...

      Oups, j'ai bien cru que j'avais manqué des petites merveilles ! Ouf, c'est ce que vous avez finalement supprimé de la carte !
      Quelle soirée ... Grandiose ! Magique ! Des rencontres merveilleuses... Des mets exquis... Une vue à couper le souffle... Des hôtes plus qu'adorables... La perfection en somme... Merci, merci, merci les filles :o)

      25/04/2007 10:41  
      Blogger khala said...

      je suis revenue ce matin hanter ce post pleins de beaux souvenirs !!!
      je suis ravie d'avoir passé une si belle soirée et même envieuse de toute la préparation que vous avez eu le courage d'affronter ...
      j'peux venir la prochaine fois ? moi aussi je veux bien me masquer pour faire rire le tiger !!!

      25/04/2007 11:20  
      Anonymous domie said...

      J'aime ma bretagne et je ne connais pas Lyon mais il y a des jours où il serait préférable d'être lyonnaise.
      Vous allez faire des envieux les filles!! En tout cas, félicitation pour tout votre travail.
      J'aurais bien aimé déguster entre autre le kouing aman, un vrai pêché de gourmandise en ce qui me concerne

      25/04/2007 20:16  
      Anonymous Véro said...

      Eh ben dis-donc, quel organisation!!! Bravo pour le repas Veronica et ALhya, et bonne continuation à votre petit groupe!!

      25/04/2007 20:22  
      Blogger confituremaison said...

      Et voila, c'est si bien raconte que le plaisir est communicatif! Merci! Et Bravo, quelle sacree equipe vous faite!

      26/04/2007 05:42  
      Anonymous christelle said...

      J'ai "bu" le moindre mot de ce billet magnifique. Quel talent d'écriture, et je ne parle pas de celui de cuisine.
      Cette soirée a du être magique pour qui y participait. Vous faites des envieuses, les filles !
      Les recettes sont superbes, ainsi que les photos. Comme Domie, bretonne, j'aurais aimé déguster votre kouing aman. Un chapeau bas s'impose.
      Bises
      Chris. Je vais m'endormir les yeux pleins d'étoiles.

      26/04/2007 23:25  
      Anonymous la sieste said...

      ça m'a pris du temps de faire honneur à votre prose, trop, car rien ne peut justifier de se priver d'un tel billet tout sucre tout miel, aérien comme vos mousses, d'ailleurs j'ai été spécialement bluffée par les mousses diverses et variées servies pendant le repas: toutes parfaites, existantes, fermes et douces à la fois, des mousses de compèt par les crèmes de pralines, c'était une si jolie soirée...

      Je n'ai rien vu passer, le lendemain, j'étais moi aussi restée en apesanteur là-haut sur la tour, et je ne manque pas de la regarder souvent, elle me rappelle le printemps, la première soirée dehors de la saison, l'apéritif avec vue digne de Los Angeles, et comme à chaque fois, le piège, le transport d'émotions qui frappe sans que je ne le voie venir, alors merci encore les girls, merci les pralinettes, et plein de sweet kisses à la vanille.

      27/04/2007 00:09  
      Anonymous anne (assiettes) said...

      ah la la , ça a l'air super bon et sympa tout ça. j'habites à Paris moi aussi....

      27/04/2007 13:35  
      Blogger Delphine R2M said...

      C'est top avec vous!!! Ca donne vraiment envie!

      02/05/2007 13:04  
      Anonymous malice et pain d'épices said...

      hey dites, les fillottes , vous avez oublié la génèse de pralines et gratons ;-) c'est qui la malice de chez pain d'épices qui a organisé le premier piquenique de bloggeuse culinaire lyonnaise, hein?
      pour votre oubli : la prochaine fois vous devrez toutes me faire un dessert aux fruits bi-color en mini verrine! hi hi hi hi hi Lol

      09/05/2007 22:03  
      Anonymous auntie jo said...

      quelle soirée! j'imagine volontiers que ces moments étaient magiques!

      12/05/2007 07:40  
      Blogger Rachou said...

      Je commence mes cartons et je demenage viiiiiiittttttteeeeeeeee !!!!!!!!!!!!!!!

      12/05/2007 12:22  
      Anonymous lory said...

      coucou,
      ce blog est une vrai merveille!
      je vais le mettre à l'honneur!(dans mon modeste blog).Je peux?
      je prends une photo pour la pub!
      bec

      18/05/2007 16:06  
      Anonymous surprise said...

      Ca a l'air délicieux. Merci pour ces recettes !

      08/09/2008 18:21  
      Anonymous Anonyme said...

      Bonjour,
      Bravo pour votre blog et vos recettes. Je viens de trouver un autre site culinaire remarquable : de belles recettes de terroir classées par catégories d’aliments mais aussi un grand tableau très complet indiquant le mariage adéquat des aliments avec les épices et aromates. Voici le lien :
      http://spe.culinaires.free.fr/
      René

      23/07/2011 07:51  

      Enregistrer un commentaire

      << Home